L'accessibilité : petit résumé

Fabrice 7 mn Webmastering

L'accessibilité : petit résumé

L'accessibilité c'est avant tout réaliser un site compatible avec la majeur partie des navigateurs et des systèmes d'exploitations. Je dis "majeur", puisque la rétro-compatibilité à des limites (essentiellement financières). Créer un site accessible c'est faire en sorte qu'il soit utilisable par tous les publics. Voilà ce que dit Tim Berners-Lee (directeur du W3C et inventeur du World Wide Web) à propos du sujet qui nous concerne (emprunté à Wikipédia) :

L'accessibilité du Web, c'est mettre le Web et ses services à la disposition de tous les individus, quel que soit leur matériel ou logiciel, leur infrastructure réseau, leur langue maternelle, leur culture, leur localisation géographique, ou leurs aptitudes physiques ou mentales.

Parmi les personnes qui bénéficient le plus de cette démarche, on peut distinguer 4 grandes catégories :

Cécité

Les personnes souffrant de cécité utilisent des lecteurs écrans comme Jaws, VoiceOver, Home Page Reader qui vont "lire" les pages internet et les retranscrire en braille ou en texte parlé via une synthèse vocale, si votre site est mal structuré ou avec une syntaxe approximative, le logiciel va ressortir un texte souvent incompréhensible.
Recommandations de base :

  • identifier la langue du document ou d'un texte s'il est différent du reste de la page
  • fournir des équivalents texte pour les images
  • fournir des liens d'évitement

Troubles de la vision

J'ai souvent été surpris de voir de nombreuses personnes agrandir la taille du texte de leurs navigateurs : myopie ou presbytie mal corrigées, fatigue visuelle, ... les causes peuvent être nombreuses. En tous les cas la page web doit s'adapter à la vision de l'internaute et non pas l'inverse.
Recommandation de base :

  • utilisez des tailles de polices relatives

Dyschromatopsie

Cette maladie, souvent génétique, provoque une vision déficiente des couleurs : partiel (le daltonisme) ou total (l'achromatopsie ; vision en nuances de gris). C'est une anomalie qui touche environ 8 % de la population masculine et 0,5 % de la population féminine (source et statistiques détaillées). Vous pouvez faire des essais avec le sélecteur de couleur de YoYoDesign. Si l'on n'y fait pas attention le textes est difficilement, voir pas du tout lisible.
Recommandation de base :

  • utiliser des couleurs à forts contrastes

Handicap physique

Certaines personnes ne peuvent utiliser la souris ou le clavier de manière traditionnelle. Elles vont naviguer sur le site en utilisant d'autres interfaces comme les claviers réduits, monomanuels ou les souris à touche.
Recommandations de base :

  • fournir des liens d'évitement
  • mettre le menu au même endroit sur toutes les pages
  • fournir des raccourcis claviers
  • bannir les scripts empêchant le clic droit

Cela coûte-t-il cher ? Si l'accessibilité est pensée dès la conception, ou si le site internet est déjà conçu en séparant le fond de la forme, le surcoût est relativement faible. Dans le cas des sites utilisant des tableaux imbriquées, cadres, ... pour être honnête, il est généralement plus facile de repartir de zéro.
Le problème se complique lorsqu'il s'agit d'application dynamique que le client peut mettre à jour lui-même : dans bien des cas le développeur de pourra programmer tous les cas de figure (ou alors à des coût élevés). Il ne reste alors que deux possibilités : soit on limite le champ d'action de la personne qui va effectuer les mises à jour soit on se résigne à une conformité partielle.

Enfin, l'accessibilité, la séparation contenu/contenant et le respect des règles sémantiques et syntaxiques améliorent le positionnement d'un site sur les moteurs de recherche.

Pour aller plus loin :