Contraste des couleurs

Fabrice Webmastering 3 mn

Parmi les phases de la mise en conformité de l’accessibilité d’un site internet, il y a le contraste des couleurs. Le principe est d’avoir une différence suffisamment élevée entre la couleur de fond et le texte pour que l’internaute souffrant de problèmes visuels (déficience des couleurs notamment), puisse lire le contenu du site sans effort.
Hormis les règles d’accessibilité, un choix de couleurs judicieux est préférable, rien de plus désagréable que de devoir coller son nez à l’écran pour réussir à lire les informations.

Ainsi le point de contrôle 2.2 des RGAA indique ceci :

Proposer des contrastes de couleurs suffisants :
S’assurer que la différence d’intensité lumineuse entre les couleurs de premier plan et les couleurs d’arrière-plan est suffisamment importante pour assurer une bonne lisibilité.

qui fait référence à la directive WCAG : 2. Ne pas s’en remettre exclusivement aux couleurs.

Le calcul se fait via une formule mathématique, évidemment pas question de prendre sa calculette à chaque fois, des outils ont été développés pour cela.
Vous pouvez utiliser le logiciel Colour Contrast Analyser disponible uniquement sous Windows, ou bien encore une application en ligne : le Colour Contrast Check. Un outil très pratique qui permet de savoir si le contraste entre deux couleurs est suffisant, mais également en cas d’échec de donner des indications très précises quand aux niveaux de celui-ci. De plus des curseurs permettent de faire varier les trois couleurs primaires (rouge, verte et bleu) pour faire des recherches et obtenir le fameux « YES! » tant attendu.

Il est à noter que les éléments de décorations ne sont pas soumis à cette contrainte s’il ne fournissent aucune informations et ne sont là que pour faire joli.