Le point sur le référencement en 2010

Fabrice 10 mn Webmastering

Le point sur le référencement en 2010

En quelques années, le référencement a considérablement évolué au point de devenir une discipline à part entière. Désormais le simple fait d'obtenir quelques liens pointant vers un site ne suffit plus à avoir un bon classement. Les algorithmes des moteurs de recherche (et de Google en particulier) se sont perfectionnés et prennent en compte plus de 200 paramètres avec plus ou moins de pondération : pertinence, ancre et ancienneté du lien, contexte, environnement textuel, thématique du site, ...
Cet article fait un point sur l'état du référencement en 2010, sans avoir la prétention d'être exhaustif.

Annuaire et contenu dupliqué

Un filtre est dernièrement apparu sur Google et s'applique aux "contenus dupliqués", ce qui a donné du fil à retordre aux annuairistes. Pour simplifier, si plusieurs pages présentent le même contenu, en totalité ou en partie, une seule page sera retenue en bonne place dans le classement. Et attention, l'algorithme est capable de faire la différence entre deux phrases très similaires (utilisation de synonymes, structure identique, ...).
Ainsi plutôt que de faire un référencement de masse dans des milliers d'annuaires, il vaut mieux privilégier une sélection de 10 à 30 annuaires de qualités plus quelques annuaires thématiques ou régionaux et de réaliser pour chacun d'eux une description unique, originale et de qualité, de plus de 400 caractères si possible.
C'est parfois un vrai casse-tête, mais réellement plus intéressant pour le référencement. D'autre part, il est préférable de soumettre l'adresse du site de manière étalé dans le temps : 1 à 2 mois pour une vingtaine d'annuaires est un bon rythme.

Quelques conseils supplémentaires pour la soumission :

  • Commencer la soumission uniquement lorsque le site est entièrement terminé
  • Ne pas écrire en majuscule
  • Utiliser la troisième personne
  • Si c'est possible, citer la ville ou la région dans la description
  • Éviter les phrases de type : "le meilleur site", "bienvenue sur notre site", ...

Optimisation du site

La première étape consiste à créer un contenu original, suffisant et bien organisé en utilisant les balises de hiérarchisation (Hn) de manière modéré et surtout en pensant d'abord aux visiteurs plutôt qu'aux robots des moteurs de recherche.

  • Les balises Hn doivent contenir des titres courts et pas des paragraphes
  • Soigner les titres des pages
  • Utiliser les liens internes à l'intérieur même du contenu - à la manière de Wikipédia
  • Attention à la suroptimisation du contenu (gras, italique, répétition de mots-clés, ...)
  • Illustrer les pages et articles avec des photos, des graphismes, ... - voir section suivante
  • Utiliser les légendes pour les images

Les images

Souvent négligées, les photos, illustrations ou graphismes peuvent apporter beaucoup de visiteurs via Google Images par exemple. L'attribut alt (la description courte de l'image) doit être explicite en évitant la succession de mots-clés.

Les liens naturels

Les liens dits "naturels" sont sans doute les meilleurs, c'est ceux qui apparaissent au milieu d'un article et qui pointe, de préférence, vers une page profonde du site (voir les Critères de qualité d'un lien pour le référencement). Et ils sont d'autant plus important, s'ils proviennent de sites diversifiés et avec des ancres multiples. L'utilisation d'un blog est une solution souvent utilisées, notamment dans le e-commerce.

Réseaux sociaux

Twitter et Facebook, en particulier, ont pris une place importante dans la vie online d'une entreprise et cet aspect n'est pas à négliger. Tweeter régulièrement et ajouter des icônes sous les pages du site pour inciter les internautes à partager l'information est un bon début qui peut apporter quelques visiteurs supplémentaires et pourquoi pas faire "boule de neige".
On parle plus souvent, dans le cas des réseaux sociaux, de visibilité que de référencement.

Les sites officiels

Les sites officiels d'organismes, de mairies, ... ont un réel avantage sur les autres de part le fait qu'ils font office de référence. Ainsi, ils bénéficient naturellement d'un certain nombre de liens assez rapidement (par exemple : le site officiel d'une mairie sera quasiment toujours ajouté sur la page Wikipédia de la ville).

Référencement offline

Un autre aspect très important à ne pas négliger : l'adresse internet doit figurer sur tous les documents papier (carte de visite, prospectus, publicité, facture, courrier, ...). C'est plus de la communication, dont l'objectif est de marquer les esprits avec le nom de l'entreprise ou du site internet. C'est aussi une bonne manière d'obtenir quelques visiteurs pour un coût quasi nul.

Conseils en compléments :

  • Établir une règle dans le logiciel de messagerie pour ajouter l'adresse du site à la fin de tous les mails.
  • Commenter des articles de blog et participer à des forums, mais de manière constructive (il ne faut pas que cela ressemble à du spam) en indiquant systématiquement l'adresse du site.
  • Pour les évènements ponctuels : l'utilisation des agendas de manifestations ou des sites de petites annonces (pour ceux qui proposent une rubrique évènement) peut contribuer à ramener des visiteurs